Infrastructures : les grands chantiers en cours...

Compte tenu de la position stratégique du Charolais-Brionnais au regard des grandes agglomérations, le renforcement des infrastructures est un enjeu majeur pour le développement économique du territoire, et son attractivité.
Les élus du Syndicat Mixte se positionnent sur plusieurs chantiers majeurs : parcs d’activité, la mise en deux fois deux voies de la RCEA, le projet de Ligne Grande Vitesse (LGV) Paris/Orléans/Clermont/Lyon ou encore la ligne TER Paray/La Clayette/Chauffailles/Lamure-Azergue/Lyon.
Ces positions sont ensuite transmises aux décideurs nationaux et régionaux, pour qu’ils tiennent compte de l’avenir du Charolais-Brionnais dans leurs décisions.

Les Parcs d'Activités : un enjeu majeur pour les élus et acteurs économiques du territoire

Dans le cadre de l'élaboration du Schéma de COhérence Territoriale (SCOT), les élus et acteurs du territoire constituent actuellement des bases de donnée précises sur les parcs d'activité existants et à créer dans les 15 années à venir, notamment en lien avec les grands projets d'infrastructures. L'objectif est de donner une lisibilité aux investisseurs publics et privés et favoriser leur implantation, en ayant des informations sur la localisation, les services proposés, la vocation dominante du parc (plutôt services, plutôt indstrie, plutôt artisanale...)

Le Contrat de Pays (Etat/Région Bourgogne) accompagne également financièrement l'aménagement des parcs sctructurants.

Pour une future gare TGV au sud du Charolais-Brionnais

Réseau Ferré de France étudie actuellement le développement d'une nouvelle ligne grande vitesse (LGV) Paris/ Orléans/Clermont/Lyon, avec une mise en service prévisionnelle en 2025.
Dans le cadre de l'enquête publique sur le projet de Ligne Grande Vitesse, deux variantes sont à l'étude et concernent directement le Pays Charolais-Brionnais. Les élus du Syndicat Mixte se sont officiellement positionnés pour la variante "ROANNE" : avec une gare LGV au nord de Roanne, le Pays Charolais-Brionnais serait alors desservi au Nord par la gare Le Creusot-TGV, à l'Est par la gare Mâcon-TGV (ces deux gares étant déjà situées sur l'axe Paris - Lyon existant). Une gare au Nord de Roanne (avec desserte éventuelle à Moulins) permettra au Pays Charolais-Brionnais d'accroître sa proximité avec Paris et Clermont.

Vers une RCEA à 2 x 2 voies

Le Charolais-Brionnais est actuellement desservi de part en part par la Route Centre Europe Atlantique. A quasi l'unanimité, les élus du territoire se sont positionnés pour une mise en 2x2 voies rapide de cette infrastructure, ce qui facilitera les relations directes avec l'agglomération lyonnaise.
Le projet est actuellement à l'étude au Ministère.

Moderniser le réseau ferré entre le Charolais et l'agglomération de Lyon

Les élus se positionnent actuellement pour que le réseau ferré TER Paray - Lamure - Lyon soit modernisé. Le projet est actuellement revu par Réseau Ferré de France.
En attendant, des travaux de modernisation de la ligne Paray/Montceau/Montchanin seront prévus dès le printemps 2013.

Le charolais-brionnais est candidat
au patrimoine mondial de l'unesco

je donne mon soutien
déjà
11 832

www.charolais-brionnais.fr

Retrouvez-nous sur

Pour en savoir plus sur le Pays Charolais-Brionnais, rendez-vous sur le site officiel de l'institution

Charolais-Brionnais Bourgogne Sud-Activ Chambre de commerce et d'industrie de saône-et-loire
L'Europe s'engage en Bourgogne L'Europe L'Europe République Française Bourgogne - Conseil régional CG 71